David Hume sur les miracles

Publié le par Miky

http://perso.orange.fr/philotra/enquet.htm#section10

"Aucun témoignage n'est suffisant pour établir un miracle à moins que le témoignage soit d'un genre tel que sa fausseté serait plus miraculeuse que le fait qu'il veut établir ; et même dans ce cas, il y a une destruction réciproque des arguments, et c'est seulement l'argument supérieur qui nous donne une assurance adaptée à ce degré de force qui demeure, déduction faite de la force de l'argument inférieur."

(David Hume, Enquête sur l'entendement humain, section 10 : Des miracles)

 

De nos jours, ce que l'on appelle le "mouvement sceptique contemporain" résume cette maxime sceptique par l'adage : "A affirmation extraordinaire, preuve extraordinaire". Pour illustrer cet adage et le justifier intuitivement, Isaac Asimov a proposé de classer les affirmations concernant la réalité en trois "groupes" :

"Trivial, tout le monde s'en fout, on n'a pas besoin de preuve (ex. : j'ai un kilo de plomb dans mon labo) 
Étonnant, demande une preuve (ex. : j'ai un kilo d'or dans mon labo, j'ai vu la foudre en boule) 
Foutaise, je veux une méga-preuve (ex. : j'ai un kilo d'einsteinium dans mon labo, j'ai vu la vierge)"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matthieu 02/08/2006 13:58

Cher Miky, puisque tu abordes la question, permets-moi de te signaler une très bonne émission au sujet des miracles de Lourdes sur KTO :
http://www.ktotv.com/video_data.php3?numero=1232