Je n'aime pas les couvertures bleues...

Publié le par Miky

Il se peut que vous ayez entendu l’histoire véridique d’un étudiant en philosophie qui a rédigé un rapport de recherche pour démontrer qu’il n’existe aucun principe moral objectif ou absolu. Or, en matière de recherche, de bourse d’études, de documentation et d’argumentation, le rapport méritait tout au moins un “ A ”. Mais après y avoir jeté un seul coup d’œil, le professeur a inscrit au feutre rouge : “ "F". Je n’aime pas les couvertures bleues. ”.

 

 À la réception de son rapport, l’étudiant est entré en trombe dans le bureau du professeur et s’est écrié : “ C’est injuste. Ce n’est pas équitable. On ne devrait pas m’évaluer selon la couleur de la couverture, mais selon le contenu du rapport. ”

 

Le professeur a alors demandé à l’étudiant s’il faisait allusion au rapport prétendant qu’il n’existe aucun principe moral objectif, comme l’équité et la justice. Question à laquelle l’étudiant a répondu : “ Oui, oui, c’est bien celui-là ! ” À cela, le professeur a rétorqué : “ Eh bien, je n’aime pas les couvertures bleues. La note restera donc "F". ”

 

C’est alors que l’étudiant s’est rendu compte qu’il croyait véritablement aux principes moraux objectifs, comme l’équité et la justice, et qu’il s’attendait à ce qu’on les applique sur-le-champ à sa situation.

C'est ainsi que commence un article de Michael Horner, paru sur le site Ilyaplus et intitulé "Le bien et le mal existe-t-il ?" (Réf. : http://www.ilyaplus.com/spiritualite/relativisme.html). Je ne suis pas d'accord avec les conclusions théologiques de l'auteur (il me semble que l'existence de Dieu ne suffit pas à constituer un fondement ontologique à l'éthique, qu'elle pose problème pour cette même éthique et que d'autres et meilleures solutions existent). Néanmoins, je reconnais que l'article est fort intéressant par ailleurs, en ce qu'il montre bien en quoi le relativisme moral est une position difficilement tenable. Je conseille chaudement la lecture de la première moitié (disons jusqu'à l'intertitre intitulé "Les Fondements" voire jusqu'à celui intitulé "L'éthique sans Dieu ?"). Le reste n'est pas inintéressant pour autant et a le mérite d'éviter le pugilat des positions adverses, tout en faisant un effort appréciable d'argumentation et de prise en compte des objections. Je diverge toutefois d'avec l'auteur dans cette seconde partie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miky 22/12/2006 00:06

Salut Jeepy,
C'est marrant ce que tu dis, je croyais que tu étais toi-même un adepte du relativisme culturel. Mais heureux de voir que nous tombons d'accord...
N'hésite pas à repasser sur mon bloget à y poster des commentaires.
Joyeux solstice d'hiver !
Mes amitiés à Nico.
Miky
PS : Merci pour ton mail. J'iraivoir ce lien à l'occasion.

jeepy 18/12/2006 20:31

ca tombe bien, j'étais justement en train de débattre de ca avec l'ami nico vu qu'il relative culturellement par rapport à ses etudes d'ethno et que ca me semble pour le moins douteux même si c'est tentant ( rapport au craquage de coccyx des pré pubères dans certains univers mentaux )

Julien 12/12/2006 11:57

Dans le même esprit, j'en ai une bien bonne pour toi: "Dieu existe, la preuve: il laisse des commentaires sur ton blog", t'as de la chance que tu sois pas noté...