Qui qui c'est qu'y nous faut voter pour ? :-)

Publié le par Miky

En cette période d'élections présidentielles, je pense que je n'ai jamais été aussi impliqué, et pourtant je suis dans le désarroi le plus complet concernant l'identité du candidat dont le nom sera inscrit sur le bulletin que je glisserai dans l'urne le jour J...

Politiquement, je me sentirais plutôt de centre-gauche. Et donc j'hésite entre la gauche (Ségolène) et le centre (Bayrou). Ni collectiviste, ni ultralibéral, ni pour un totalitarisme étatique, ni pour un laisser-faire licencieux. Plutôt social-démocrate et radicaliste, profondément humaniste et laïque (mais pas laïcard, quoi qu'en pensent certains), assez européen pourvu que l'Europe se fasse dans le respect des identités et des personnes. Favorable à la mise en place d'une sorte d'union civile qui aille plus loin que le PACs concernant la fiscalité et la succession (et qui puisse se généraliser à des "associations" de plus de deux personnes) mais moins loin peut-être sur d'autres points plus contestables. Favorable à l'adoption conjointe, au cas par cas, et surtout à la possibilité pour le conjoint ou la conjointe du père ou de la mère de l'enfant de bénéficier d'un transfert de parentalité, lorsqu'un lien affectif et éducatif s'établit. L'intérêt de l'enfant doit en tout cas primer. Favorable à la légalisation des drogues douces et à la dépénalisation de la consommation des drogues dures mais conjointement application de mesures draconiennes afin d'éviter dépendances et conduites à risque. Favorable à l'euthanasie lorsque le malade, en toute connaissance de cause, et aussi ses proches, en toute connaissance de cause, le souhaitent, et que les souffrances sont insupportables. Favorable au droit à l'avortement en cas de viol, de maladie/malformation grave et surtout de risque mortel pour la mère. Défavorable à l'avortement dans les autres cas mais pas pour l'interdiction pure et simple : entre le moment de la conception (seuil pour les "pro-vie") et la 14ème semaine de grossesse (seuil pour les "pro-choix") qui sont des seuils tout aussi arbitraires l'un que l'autre, je suis favorable, afin d'être le plus réaliste et pragmatique possible, à une pénalisation échelonnée et progressive (simple désapprobation formelle le lendemain, quasi la même sanction que pour un homicide à un jour des 14 semaines). Je suis pour le projet d'union nationale et la réforme en profondeur des institutions, notamment de la justice. Je suis pour miser davantage sur l'enseignement, la recherche, la culture. Je suis pour mettre la lutte contre le chômage et l'exclusion parmi les priorités de premier plan. Enfin, je suis pour la défense du patrimoine naturel et culturel, de l'environnement.

Je pense que d'un point de vue stratégique, il vaut mieux voter Bayrou : s'il va au second tour, il est à peu près certain qu'il sera élu (car la gauche reportera ses voix sur lui). Tandis que si c'est Ségolène, je pense qu'elle ne pourra espérer, au mieux, que la moitié des voix du centre, l'autre moitié se reportant sur Sarkozy. Et donc Sarkozy, qui caracole dans les sondages, sera élu. Qui plus est, si Bayrou est élu avec les voix de la gauche, il faudra bien qu'il tienne compte de ces voix de gauche et donc qu'il fasse une politique plutôt de centre-gauche (surtout s'il choisi alors un premier ministre de centre-gauche), ce qui ne sera pas pour me déplaire.

Et vous, pour qui comptez-vous voter ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves 24/03/2007 11:52

Mon Dieu... Que de contradictions en si peu de ligne ! Je n'ai pas fini d'égrainer des chapelets pour toi, mon cher Miky... :-) :-)

ti'hamo 22/03/2007 14:43

pour qui...pour qui...  heu...pas pour toi.  (programme trop utopico-grandes-phrases-qui veulent-tout-et-rien-dire.  Grands principes détachés de la réalité et ne prenant absolument pas en cause la réalité humaine.   effectivement, Bayrou ou Ségolène, ça devrait correspondre...)
 
   juste en exemple les plus représentatifs :
 - "Favorable à la légalisation des drogues douces"...c'est quoi?  je connais pas.   les drogues sans effet, sans doute.   mais alors c'est pas des drogues.
- "et à la dépénalisation de la consommation des drogues dures mais conjointement application de mesures draconiennes afin d'éviter dépendances et conduites à risque."     ben, concrètement, les "mesures draconiennes afin d'éviter dépendances et conduites à risque"  ça s'appelle la pénalisation.    Tu m'expliques comment tu comptes éviter la dépendance avec de l'héroïne?    (et ça prétend faire biologie....   pas médecine, en tout cas!)
 - "Favorable à l'euthanasie lorsque le malade, en toute connaissance de cause" : c'set à dire,en pratique, ça se mesure comment ?
"et aussi ses proches, en toute connaissance de cause" : idem.
   "le souhaitent, et que les souffrances sont insupportables." : pareil.  On disait pareil pour l'avortement, vois l'évolution naturelle de ce principe, et conclus.   Ce sera plus concret qu'un principe inapplicable, vague, qui ne peut rester que purement abstrait.
- -Favorable au droit à l'avortement en cas de viol, de maladie/malformation grave et surtout de risque mortel pour la mère" ...donc pas du totu d'accord avec la ligne actuelle européenne, bien plus d'accord avec la ligne polonaise ou irlandaise.  d'accord.   Et donc les même discours utilisé en France il y a 30 ans, avec les résultats qu'on connaît.  T'es un petit peu en retard, là.  ça a déjà été tenté.
 - "Défavorable à l'avortement dans les autres cas mais pas pour l'interdiction pure et simple" ah. original. bon, voyons cela...
   "entre le moment de la conception (seuil pour les "pro-vie") et la 14ème semaine de grossesse (seuil pour les "pro-choix")"    ah bon?  mais il em semble que ça dépend dans quel pays.  y en a c'est jusqu'à 28 semaines.  et, même en France, c'est jusqu'à la naissance en cas de handicap.  (pas forcément mortel, hein : trisomie 21 c'est possibilité d'euthanasie jusqu'à la naissance.)
   " ...qui sont des seuils tout aussi arbitraires l'un que l'autre"  :  non et tu as déjà eu l'explication du pourquoi.   encore une fois : on va finir par douter de ces prétendues connaissances en biologie.  (c'est comme les autres connaissances :  c'est de la biologie non confrontée à la réalité et inapplicable à la vie réelle  ?   la biologie abstraite.  un concept intéressant.)
- "je suis favorable, afin d'être le plus réaliste et pragmatique possible, à une pénalisation échelonnée et progressive (simple désapprobation formelle le lendemain, quasi la même sanction que pour un homicide à un jour des 14 semaines). "      Pragmatique, ça c'est sûr,   réaliste non : c'est une logique administrative abstraite, un peu genre soviétoïde  (ce champ produira 15 tonnes de patates car la loi en a décidé ainsi)  ;   absolument pas rationnel, en tout cas.

   Binding et Hoche, tu connais ?    :-)

Eric George 22/03/2007 08:23

Un petit rappel quand même Micky : Chirac a été élu sur des thèmes de gauche et avec des voix de gauche en 1995 (la fracture sociale): ça ne l'a absolument pas obligé à mener une politique de centre gauche... Et je n'évoque même pas 2002